Ergonomie et télétravail



 
L'ergonomie fournit des principes directeurs et des indications pour la conception des systèmes homme-machine.

Vu que le télétravail implique l'emploi d'instruments, des principes directeurs extraits tant de l'ergonomie 'classique' (physique) que de l'ergonomie cognitive peuvent s'appliquer à la conception des instruments des télétravailleurs et à la programmation de leurs tâches.

Le but de ce chapitre est d'illustrer quelques indications et principes directeurs généraux pour la conception de station de travail, pour la compatibilité cognitive et pour la programmation des objectifs.
 

Ergonomie physique

Vous trouverez ci-après quelques indications pour l'ergonomie physique de la station de travail à utiliser à domicile. Les mesures ne sont basées sur des données anthropométriques que jusqu'à un certain point: les dimensions suggérées sont des solutions de compromis qui peuvent souvent sembler plutôt arbitraires. Il faut également prendre en considération les modes de comportement des travailleurs et les besoins particuliers.

Chaise

Unités de visualisation

Les unités de visualisation (VDU) devraient avoir les possibilités de réglage suivantes:

En outre:

Ergonomie cognitive

La conception de l'interface est l'élément déterminant pour l'utilisabilité du système. Pour se déplacer dans le monde, les personnes créent des 'modèles mentaux' d'elles-mêmes, des autres, du milieu et des objets avec lesquels elles sont en rapport d'interaction. La faculté d'utiliser tout instrument de logiciel dépend de la justesse du modèle mental que l'utilisateur construit pendant l'interaction avec le système. Ce modèle se forme en grande partie par l'interprétation des actions que l'on voit accomplir par le système et par l'observation de sa structure visible, ce qui signifie au moyen du schéma de son interface. Pour projeter une interface qui puisse induire dans l'esprit de l'utilisateur un modèle du système correct, il faut adopter une approche orientée vers l'utilisateur.

La conception orientée vers l'utilisateur comprend principalement trois éléments:

i) les utilisateurs (les télétravailleurs) doivent être impliqués dans toutes les phases du processus de conception;

ii) le processus de conception est centré sur l'activité professionnelle pour laquelle le système sera utilisé, plutôt que sur les possibilités technologiques;

iii) il faut prévoir les cycles: analyse de l'activité professionnelle - projet - prototype - évaluation.

En projetant les instruments et en programmant les objectifs du télétravail, on devrait prêter une attention particulière à la phase de l'analyse du travail (c'est-à-dire à la façon dont le travail est effectué avant l'application de tout programme de télétravail). La cognition (prendre des décisions, résoudre des problèmes, mémoire, etc.) n'est que partiellement dans l'esprit de la personne. Le milieu de travail est plein d'informations que les personnes peuvent recueillir à tout moment. Lorsqu'on travaille chez soi, on ne dispose plus de ces informations et les télétravailleurs doivent donc être nécessairement équipés d'instruments 'accrus' qui peuvent fournir les informations manquantes. On trouvera ci-après une liste de certaines activités à effectuer durant la première phase de conception:


Programmation des tâches

La norme ISO 9241 (2e partie, directive sur les conditions des fonctions fournit des indications aux utilisateurs de systèmes de traitement de l'information basés sur VDU, par rapport aux travaux de bureau. Il faut tenir compte de ces indications dans la programmation des objectifs du télétravail.

Des tâches professionnelles bien programmées devraient:

Il faudrait éviter que ne se produise l'une des conditions suivantes:
  • charges de travail trop lourdes ou insuffisantes, qui peuvent comporter des efforts ou une fatigue excessifs et amener le travailleur à commettre des erreurs;
  • répétitivité inutile, qui peut entraîner une impression de monotonie, d'ennui et d'insatisfaction;
  • pressions inutiles sur les temps;
  • travail isolé, sans possibilité de contacts sociaux.
Une programmation adéquate et efficiente des tâches devrait:
  • reconnaître les capacités des personnes qui utilisent la programmation;
  • permettre l'application d'une grande variété de compétences, capacités et fonctions;
  • assurer que les tâches assignées soient reconnaissables comme les parties d'un même travail et non pas comme des fragments isolés.


Copyright © 1998, MIRTI Consortium ® Tous droits réservés